logo-impression
  • Posté le 17 juillet 2020 / 158 visites

Compte-rendu bilatérale SNAD CGT/DG...

Vous trouverez ci-dessous le CR de la bilatérale qui s’est tenue début juillet...

De curieuses nouvelles qui cachent de vives inquiétudes...

À l’occasion d’une rencontre informelle avec la Directrice générale le 02/07, nous avons appris la raison de la suppression du GT « transfert des missions fiscales », initialement programmé le 09/07.

Nous avons la surprise d’apprendre que les DG de la DGFIP et de la DGDDI avaient finalement tranché !

Les CI resteront à la DGDDI, les TIC partiront à FIP (avec toujours l’incertitude de la TICPE)… Clac !

Donc voilà… fin des discussions (qui, pour certaines, n’avaient pas commencé)

En parallèle, nous apprenons qu’un nouveau cycle de discussions sur les missions commencera en septembre… Il y sera question de l’avenir de la douane, de l’impact des transferts, des secteurs ou endroits où nous devons nous renforcer, etc.

Revient alors la petite musique lancinante déjà entendue du précédent DG : cœur de métier, frontière, administration référente sur la logistique et la police de la marchandise, nouveau projet stratégique…

Mais aussi : pertes d’emplois, impact sur la géographie douanière (voir nos cartes publiées il y a quelques mois), redéploiement, accompagnement…

Ainsi donc va le train des réformes successives ?

Nous ne regarderons pas encore une fois nos collègues victimes de restructurations subir de nouvelles mobilités contraintes aux conséquences personnelles souvent irréparables.

Nous ne laisserons pas dépecer une fois encore nos services, nos brigades, nos bureaux.
L’utilité de la douane n’est plus à démontrer et de multiples missions abandonnées sont à renforcer, à commencer par une véritable politique de contrôle. C’est le rôle de notre administration régalienne.

Les citoyens méritent un service public douanier d’utilité économique, sociale et environnementale, ils méritent des douaniers au service de leur santé et de leur sécurité !
La preuve a été faite pendant l’état d’urgence sanitaire que la douane est une administration indispensable, qu’elle doit être connue de chacun et reconnue de tous.

Alors retroussons-nous les manches et travaillons ensemble à la douane de demain !
Dans les services, mais aussi avec les parlementaires et les citoyens.

Nous aussi nous pouvons faire notre projet stratégique, construisons-le ensemble !

Documents joints à l'article :

Réagir

L'espace de réaction aux articles est réservé aux adhérents de la CGT douanes.