logo-impression
  • Posté le 25 mars 2020 / 8 visites

Compte rendu de la réunion DGDDI du 25 mars

Nous espérons que vous vous portez bien.

Vous trouverez ci-dessous le compte-rendu rapide des échanges de ce jour avec la Direction générale.

Pour toute question, tout dysfonctionnement, tout problème, n’hésitez pas c’est ici : douanes@cgt.fr

*** Actualité RH

2593 douaniers sont présents dans les services aujourd’hui.

847 agents sont en quatorzaine.

202 agents sont malades. Le nombre de cas d’agents malades augmente donc.

Le nombre d’AEA n’est pas encore communicable. Ce recensement est pour le moment globalisé et ne distingue pas les autorisations d’absence et le télétravail.

Certains agents vont bientôt arriver en fin de quatorzaine.

Une fiche réflexe sur les modalités de sortie de quatorzaine ou de prolongation est annoncée par Bercy et devrait arriver rapidement dans les services. Il faudra harmoniser les modalités de retour dans les services.

Si le confinement se prolonge, le dispositif ne changera pas, notamment pour les agents ayant des enfants à garder et les personnes à la santé fragile.

Les inspecteurs élèves ont eu un message au début du confinement quand les dates de contrôles étaient encore inconnus. Actuellement, il est impossible de communiquer une liste de postes aux agents. Il faut que les mouvements de titulaires soient terminés avant de pouvoir envisager d’établir la liste des postes.

Les agents en surveillance qui ne sont pas en garde d’enfants ou en quatorzaine sont en disponibilité. La position choisie dans Mathieu permet de faire appel aux agents si la situation le nécessite.

Les ACP2 auront une e-formation. L’école travaille sur un programme de cours.

Le numéro vert de soutien psychologique est ouvert depuis aujourd’hui. Il est indiqué dans le flash info envoyé aux agents ce matin.

CGT :

Le recensement des agents malades est-il fait localement dans les DR ? Il y a des endroits où l’on a du mal à obtenir des chiffres affinés. Par endroits ils sont communiqués intégralement aux organisations syndicales, mais ce n’est pas le cas partout. Il faut de la transparence.

Quel est le process pour mettre les gens en quatorzaine. On a appris qu’à Roissy, un agent, cas contact, n’a été prévenu que 48 heures plus tard. Ses collègues n’ont pas été alertés.

La DG a répondu que le processus sur les points de contact et la mise en quatorzaine sont en cours de vérification auprès du SG.

En douane, quand un agent se sait malade, il prévient sa hiérarchie et le médecin de prévention. C’est là qu’on identifie les points de contact et que les agents sont prévenus.

De nombreux collègues nous ont demandé à ce que le dispositif de suppression du jour de carence soit rétroactif, pour ne pas pénaliser les agents qui sont tombés malades avant la publication du décret. La DG nous a répondu que le texte de loi ne devrait pas le permettre, mais Bercy est interrogé sur le sujet.

De nombreux collègues OP/CO s’estiment surexposés et font des tâches qui ne semblent pas nécessaires en présentiel, à Roissy en particulier.

Dans certains endroits, on refuse toujours aux agents le bénéfice du télétravail et ces agents ne comprennent pas.

Par endroits, les agents ont pu partir faire du télétravail avec leurs tours, plutôt qu’avec des portables, mais ce n’est pas le cas partout. Pourquoi ? La direction générale va essayer d’harmoniser les pratiques dans les DI, le but est d’éviter d’exposer inutilement les agents. Un point sur l’informatique sera fait la semaine prochaine pour s’adapter à la prolongation du confinement.

*** Matériel

La DG est en train de redéployer des masques.

Pour le moment, beaucoup sont périmés (voir https://www.cgtdouanes.fr/actu/article/depuis-le-debut-du-confinement-5131 ) mais d’autres vont arriver en fin de semaine prochaine (environ un million d’unités). L’attaché douanier à Pékin va aider à vérifier la nature de la marchandise qui part et des douaniers en France feront un contrôle à l’arrivée des marchandises. Ces masques ne sont pas toujours "norme CE" et la DG travaille (avec DGT et santé) à la façon de vérifier ces marchandises et estimer la façon dont on peut les déstocker et les libérer.

Une répartition sera faite rapidement entre les DI pour que les services en manque puissent avoir des masques.

*** Aéromaritime

Pour les marins, le principe d’une sortie hebdomadaire a été rappelé.

Aux Antilles, les préfets ont demandé à la DGDDI de sortir plus d’une fois par semaine. La DNGCD a accepté à condition de respecter les préconisations de la médecine de prévention.

Sept fiches sont en cours de validation par la médecine du travail sur les modalités de travail à bord. Ces fiches ont été diffusées aux services et sont annexées aux ordres de mission.

Le virus n’étant pas aéroporté, le système de climatisation ou de ventilation dans les navires ne pose pas de problème.

Les équipages sont réduits et depuis le 17 mars, les embarqués sortent avec les équipements de protection nécessaires.

CGT

Il semble que certains marins demandent à sortir à tout prix, peut-on insister sur le fait qu’il ne faut sortir que pour des missions essentielles. Il faut préserver la santé des uns et des autres. Le directeur DNGCD nous a répondu que seuls les équipages programmés dans le PCA seront amenés à sortir.

*** Questions diverses

CGT :

La DNGCD et la DI Ile de France ont envoyé leurs PCA à toutes les organisations syndicales. C’est quelque chose qu’il faut diffuser massivement. Ces plans sont détaillés et c’est important d’informer les représentants du personnel. La DG a demandé à toutes les DI de communiquer les PCA locaux (DR) aux organisations syndicales. Les réfractaires seront ciblés.

CGT

Les aéroports de Toulouse et Bordeaux ne sont pas fermés contrairement à ce qui avait été annoncé hier. Bordeaux devrait fermer sous peu. Toulouse va finalement servir de délestage.

Les collègues de Toulouse voient des multitudes de passagers circuler dans les aéroports.

A Lyon, ils vont récupérer les vols de Madrid, Dublin, Londres et Amsterdam... Nous voulons que la situation des aéroports soit clarifiée.

La directrice générale doit évoquer le sujet avec les DI concernés. La DG s’est mise en relation avec la DGAC. La logistique aérienne est aujourd’hui très chaotique. Les aéroports cités ne sont pas tous des PPF douane, donc on n’a pas à vérifier dans chacun de ces aéroports la situation des voyageurs : il faut donc mettre la situation en adéquation avec le niveau de risque.

Triste nouvelle

Nous ne saurions terminer ce compte-rendu par une pensée pour notre collègue de Roissy dont l’épouse est décédée du coronavirus.

Nous lui adressons, ainsi qu’à ses proches, nos condoléances. Les collègues de Roissy ont mis en place une cagnotte pour lui venir en aide :

https://www.lyf.eu/fr/pot/79fb8903-e53c-4397-9a1d-988418d54006

Prenez soin de vous.


Réagir

L'espace de réaction aux articles est réservé aux adhérents de la CGT douanes.