logo-impression
  • Posté le 9 octobre 2020 / 61 visites

Comte-rendu de l’audio-conférence de ce jour avec la DG

Vous trouverez ci-dessous le compte-rendu de l’audio-conférence qui s’est déroulée ce matin à 11h.

Les chiffres ont été collectés hier. Le nombre d’agents malades recensés est stable (50 malades), le nombre d’agents en isolement diminue (85 agents).

En préambule, la CGT a évoqué quelques sujets :

  • Le travail de collecte des statistiques est certes énorme, mais il serait préférable d’avoir ces chiffres avant les réunions, notamment pour suivre le taux de télétravail.
  • Nous voulons parler au cours de cette réunion de la nouvelles circulaire sur le renforcement du télétravail.
  • Il faut développer le télétravail mais aussi l’aménagement des horaires, et la rotation des agents dans les services, quoi que certains puissent en penser. L’aménagement des horaires concerne tous les agents dans les grandes agglomérations. Nous avons remarqué que ce sont les chefs de service qui doivent rendre compte du télétravail et il nous semble aberrant de voir qu’il y a encore des refus au prétexte que les directeurs sont contre.
  • Par endroits, les chefs de service profitent de l’occasion pour remettre en cause les accords sur les aménagements d’horaires, il ne faut pas que le télétravail soit un alibi pour modifier les régimes de travail des collègues.
  • Nous voulons aussi évoquer la question maritime. Des tests PCR sont obligatoires lors des seules missions Frontex. Ça nous semble illogique.Nous voulons aussi savoir pourquoi les descentes sont interdites lors des escales. Il faut voir avec les OS de la DNGCD comment ce protocole peut être applicable, car les bateaux sont beaucoup plus petits que ceux de la marine nationale.

La DG a répondu qu’elle s’était calée sur les protocoles de la marine nationale. Pour les déploiements de courte durée, on applique le protocole sanitaire habituel. Pour les déploiements de longue durée, loin du territoire, on a besoin d’un test préalable négatif.Le problème des escales est que si les marins descendent lors de l’escale, ils prennent un risque.Il conviendra de faire un retour d’expérience après chaque mission pour établir la faisabilité du protocole.

CGT→ Nous demandons s’il y aura une actualisation des consignes sanitaires avec le retour des mauvais jours, en particulier l’obligation de rouler fenêtres ouvertes quand plusieurs personnes sont présentes dans un véhicule, pendant l’hiver, ça risque de poser d’autres problèmes.

La DG compte revoir le protocole pour l’adapter aux conditions hivernales.

CGT→ Nous demandons des informations sur la situation à Hendaye. Que l’ARS donne des préconisations, c’est bien, mais nous tenons à rappeler la responsabilité pénale de l’employeur vis à vis des travailleurs. Le principe de précaution doit être mis en oeuvre en cas de doute. Cette question de bon sens est partagée par la DG. Les systèmes de détection ne fonctionnent pas toujours. Dans une brigade de soixante personne, le bon sens et la précaution sont capitales.

Il faut dire aux chefs de service que les agents ne doivent pas venir s’ils ont des symptômes.

La journée de carence qui s’applique à nouveau reste une injustice et des agents continuent de venir travailler parce qu’ils risquent de perdre leur journée. Il faut faire remonter cette problématique au ministère rapidement.

La DG a répondu qu’à Hendaye, la situation est caractéristique de la procédure d’évaluation des cas contacts. Maintenant, de plus en plus, quand une personne a travaillé et est malade, nous sommes confrontés à l’intervention de l’ARS ou de la CPAM, qui prennent la main, rapidement. Ils interrogent les travailleurs puis évaluent qui est cas contact. Les équipes de la CPAM ont considéré qu’il n’y « avait pas de suspicion de cas contact à risque grave ». Sur la base de cette évaluation, le médecin de prévention n’a donc pas ordonné de test. La DG est consciente de l’émotion suscitée par le refus de mettre à l’isolement les cas-contacts, surtout qu’entre temps, un autre agent s’est révélé positif. La DG n’a pas encore de retours sur les contacts entre cet agent et les autres. La personne qui a été en voiture avec cet agent a été placé à l’isolement à titre préventif.

La DG rappelle qu’un agent qui présente des symptômes doit rester chez lui. Les collègues asymptomatiques sont plus problématiques. Il faut absolument respecter les gestes barrières, utiliser les masques, le gel hydroalcoolique et tenir compte des sens de circulation.

CGT- Il faut aussi régler le problème de la réception des masques. La semaine dernière, en Nouvelle Aquitaine (toujours !), des collègues ont reçu des masques périmés, dans des emballages pourris. Nous avons envoyé les photos des masques à la DG. Nous n’avons pas eu de réponse. Par contre, nous exigeons de savoir qui a donné la consigne de faire un rapport nominatif. Ces pratiques sont aussi intolérables que puériles. Si la DG n’y met pas un terme, nous prendrons nos responsabilités.

Nous demandons l’abandon de la procédure de rédaction du rapport et que la situation soit réglée.

Nous aimerions aussi que le DI cesse les accusations indignes. Les syndicats remplissent leur rôle de protection du personnel, nous ne faisons pas d’attaques à titre personnel.

Le DG adjoint s’engage à régler le problème en Nouvelle Aquitaine, il va aussi étudier la question des marins.

Télétravail

Sur le fond, il faut intensifier le télétravail dans les zones les plus à risque, mais aussi mieux aménager les horaires pour éviter les heures de pointe dans les transports en commun, ainsi que la rotation dans les bureaux. La DG a bien enregistré le problème d’application dans les services des consignes qu’elle donne.

Une livraison d’ordinateurs est attendue pour novembre ou début décembre. Ils seront répartis en fonction des expressions de besoins recensés auprès des DI.

CGT→ Nous apprenons que nous aurons la copie d’une instruction envoyée aux DI. La circulaire insiste sur la nécessité de bien informer les agents de l’application de ces consignes. Il conviendrait sûrement de veiller à une bonne diffusion de ces consignes et de leurs droits à tous les agents.

Nous savons en outre qu’au CSP de Lyon, une expérimentation sur le télétravail avait été commencée en mai et malheureusement, on refuse des demandes de télétravail dans le service. Pourquoi ? On ne peut pas empêcher les collègues de télétravailler aujourd’hui.

Nous avons demandé que les agents SU, souvent exclus du télétravail, puissent préparer les concours en étant considérés en activité.

Le télétravail ne doit pas remettre en cause les régimes horaires des différents services et nous voulons la garantie que ce sera le cas.

La DG a répondu qu’un Flash agents introduira à la fois la note de la Directrice et la circulaire. Il sera également rappelé les instructions sur le télétravail et les aménagements horaires.

La DG n’a pas de retour sur l’expérimentation à Lyon, ni positifs, ni négatifs, donc, de manière optimiste, elle estime que tout va bien. Mais nous apportera des précisions la semaine prochaine.

La DRH va regarder la possibilité d’assouplir les règles pour les préparations aux concours et ainsi permettre aux collègues qui ne peuvent pas faire de télétravail, de les préparer sur le temps de travail.

La DG confirme que le télétravail ne doit pas avoir d’impact sur le régime horaires et les aménagements d’horaires des services et des collègues.

Suivi des actions

A la DIPA, en IDF ou à Nogent/Oise, nous avions posé la question de la taille des locaux sociaux dans les brigades où les agents sont redéployés. Le problème ne se pose réellement que lors des pauses, puisque la prise de service se fait à la DIPA et que les brigades se rencontrent sur le terrain.

Toutes les DI ont fait le point sur l’application de l’ordonnance congés. La notification est terminée dans presque toutes les DI, sauf sur l’Île de France, à Metz, à Marseille, à la DNRED et à la DNGCD.

La direction de Dijon va recevoir les ordinateurs portables nécessaires pour le télétravail.

L’agenda social est toujours en cours d’allègement. Il y aura prochainement une modification de date pour les GT LDG promotions (les prochaines dates seraient les 27/10 et 12/11)

Le SG de Bercy n’est pas en mesure d’organiser une campagne de vaccination "grippe" complète dans les délais. En revanche, 94 campagnes de vaccination locales seront mises en place sur le territoire. La DG va essayer de s’y rattacher.

La DG doit rappeler aux agents le caractère dérogatoire de campagne annuelle de versement sur le CET. La note prévoit un report exceptionnel des CA sur l’année 2021 en cas de nécessité. La note va être envoyée aux organisations syndicales. Nous vous la diffuserons.

A Dunkerque et Calais, l’arrivée des agents Brexit a été anticipée. Des masques sont prévus, ainsi que des vitres en plexiglas, des distributeurs de gel, l’affiche des sens de circulation, des radiateurs radiants à la place des soufflants, etc.Il y a eu une visite de site qui sera suivie d’une information aux membres du CHSCT.

Dans les écoles, il y a eu des cas contacts, mais depuis le 30 septembre, plus aucun stagiaire n’est concerné par des mesures d’isolement. Les écoles font le maximum pour que tout le monde puisse suivre les cours en présentiel ou à distance, par courriel ou clé usb.

CGT→ Le soutien pédagogique ne doit pas concerner que les malades mais la totalité des stagiaires de cette session qui ont démarré les cours en e-learning. Le renfort est nécessaire avant les épreuves. Il faut éviter que dans quelques mois, l’administration propose des non-titularisations car les agents n’auront pas acquis les fondamentaux pendant la scolarité, sans que ce ne soit leur faute. Nous demandons la garantie de l’employeur que l’ensemble des fondamentaux soient acquis.

Il faudra aussi anticiper sur la formation de contrôleurs.

La prochaine audio-conférence aura lieu le vendredi 16/10 à 14h

D’ici là, vous pouvez nous écrire ici : douanes@cgt.fr ou ici : https://www.cgtdouanes.fr/coordonnees

Nous vous joignons également un questions/réponses Fonction Publique sur vos droits.

Continuez de prendre soin de vous.

Documents joints à l'article :

Réagir

L'espace de réaction aux articles est réservé aux adhérents de la CGT douanes.