logo-impression
  • Posté le 18 mars 2020 / 87 visites

Covid 19 réunion téléphonique DGDDI du 18 mars

Nous revenons vers vous pour le compte-rendu de la réunion DGDDI-Covid 19 qui vient de se terminer.

Une fois encore, nous vous remercions de tous vos retours.

Nous les transmettons systématiquement à la Direction générale qui les traite tous.

Suite aux échanges d’hier, tous les sujets ne sont pas purgés, on traite au fur et à mesure.

Les DI sont conscients du manque d’uniformité, autant pour l’application des mesures d’hygiène et sécurité que pour les missions douanières. Les choses devraient s’uniformiser de jour en jour, en fonction de l’actualité.

Un tableau est envoyé aux différents DI pour étudier la situation de chaque cas connu.

Les DI qui feront les réponses quand ils seront en mesure de le faire sur les cas particuliers.

Pour les cas généraux, c’est à la DG qu’ils seront traités.

I. Information faite aux agents

Une note a été envoyée aux agents aujourd’hui.

La LCF y est mentionnée, sous trois conditions :

  • avoir les effectifs
  • que la liaison avec le Parquet soit possible
  • que les préconisations du MP puissent être suivies
    Sinon....PAS DE CONTROLE !
    Là où tout le matériel est présent, il va falloir toutefois étudier la faisabilité des contrôles dans le processus de la procédure : montée dans le véhicule, présence avocat, hygiène cellule, etc
    Une étude va être faite, étape par étape.
    Là encore, si la DG estime que les conditions et préconisations ne peuvent être suivies, PAS DE CONTROLE !

Il y a des pénuries de masques par endroit. Il faut adapter les contrôles à cette pénurie (?)

Le recensement est en cours, y compris sur les sites aux missions prioritaires.

Sur la péremption des masques, la DG a un avis des médecins qui confirme que ce qui est important pour un masque, c’est le stockage.

Il faut s’assurer que les masques étaient bien conditionnés, qu’ils aient conservé leur couleur que les élastiques soient solides et procéder à un essai d’ajustement sur le visage.

"Nous n’avons pas la possibilité d’abandonner les missions puisque les marchandises continuent de circuler".

Les instructions du ministre sur la LCF seront explicitées.

Mais dans tous les cas les contrôles ne doivent être faits qu’à la condition de la réunion de toutes les conditions.

CGT

Les collègues ne comprennent pas le contrôle LCF dans la période. Des agents sont rappelés en masse dans leurs unités malgré les instructions antérieures sur le confinement. Ils seront réticents à faire des contrôles.
Au delà des missions, il faudra rassurer les collègues sur la péremption des masques et l’approvisionnement en matériel. C’est une forte attente des agents pusique cela conditionne leurs missions
Nous voulons nous assurer que les services en missions prioritaires (BSITM par exemple) auront du matériel en priorité.

II. Rétablissement des contrôles aux frontières

La situation des voyageurs britanniques n’est pas réglée pour le moment, en raison du statut particulier de ces derniers (Hors-Schengen mais dans l’UE). Cet inconfort est partagé par la PAF.

Une circulaire du Premier Ministre est en cours. La situation pourrait changer car le sujet est très sensible pour tout le monde, en particulier pour les douaniers et la PAF.

Il y a des problèmes aussi à la frontière Suisse. C’est un sujet d’ordre public plutôt que de frontière.

Sur la frontière avec l’Espagne, les douaniers pourraient être amenés à tenir les PPA et renforcer la présence aux frontières. Ajustement avec la PAF en cours. La situation pourrait évoluer très vite

III. Sujets RH

La question des cycles longs est bien réglé, avec une AEA sur la durée complète de l’absence.

Là où il n’y a pas de cycles longs, nous allons mettre les agents en MAD sans cotation avec droit à RH.

Une note de la DG va partir dans tous les services pour une uniformité d’application.

Les agents ne doivent rien perdre.

Concernant la situation des agents Paris spécial, le DI IDF, gestionnaire, a indiqué qu’il étudiait la possibilité de payer les agents paris Spé en AEA.

La DG essaye de déterminer la meilleure position à prendre pour garantir ces rémunérations sans avoir de refus de paiement et rester dans la légalité.

IV. Médecins de prévention

Leurs pratiques ne sont pas homogènes.

La médecine de prévention a fait passer un message à l’ensemble des médecins au niveau national.

L’identification des cas à risque doit se faire en estimant la situation de la personne dans les 24 heures précédant l’apparition des symptômes chez la personne.

Les médecins de prévention doivent porter une appréciation sur l’historique des personnes s’ils ont été en contact avec des personnes touchées.

La règle sera écrite, rappelée et communiquée. Il faudra suivre cette ligne directrice.

Nous recensons les malades confirmés et les personnes ayant seulement des symptômes, faute de tests.

Un point sera fait à la réunion de demain.

CGT → le médecin de prévention du 94 est contaminé.

A-t-on étudié la situation de tous les agents du SEJF et de la DNRED, en particulier ceux qui ont été en contact avec lui pendant les visites médicales et le CHSCT qui s’est réuni la semaine dernière ?

La DG n’a pas d’éléments nouveaux à nous communiquer à ce stade.

V. Aéronautique

Absence du chef de la DNGCD à cette réunion, dommage.

L’équipage Frontex revient car la mission est infaisable.

La question des équipages et de leur confinement se pose.

Ils doivent avoir une cabine par personne et on cherche comment adapter les équipages aux contraintes liées à l’épidémie. Des propositions sont en cours d’étude à la DNGCD...

CGT → La promiscuité sur une vedette est importante, on ne peut l’ignorer. Il n’y a pas que les cabines... ils se lavent, mangent et travaillent dans un espace réduit.

La question de la mission se pose encore. Mobiliser des équipages, dans des espaces confinés, pourquoi faire ?

Il faut réfléchir à une organisation qui permettrait aux équipages de rester au domicile tout en assurant une astreinte opérationnelle rapide si besoin.

Autres sujets

CGT

Les bureaux viti et fiscalité doivent rester fermés selon le Flash info envoyé aux agents... Il semble que ce ne soit pas le cas ... La DG va intervenir pour que ça soit le cas partout
Il faut régler le problème de l’UIP rapidement : ce service est hors sol. La DG s’engage à intervenir au plus vite
Il faut avoir une attention particulière sur la DR de Mulhouse

Une fois encore nous avons, toute la journée, relayé un à un à la DG les messages reçus sur la boîte douanes@cgt.fr
Nous continuerons de le faire alors n’hésitez pas.

La prochaine réunion aura lieu demain à 14h30.

D’ici là, portez-vous bien.
Bon courage à tous et toutes


Réagir

L'espace de réaction aux articles est réservé aux adhérents de la CGT douanes.