logo-impression
  • Posté le 3 décembre 2018 / 57 visites

Incendies au bureau et à la brigade du Port à La Réunion

Nos collègues sont sous le choc.

Alors que le mouvement de révolte sociale sur l’île de La Réunion prenait de grandes proportions, jusqu’à bloquer toute circulation, la CGT douanes de La Réunion avait déposé un droit d’alerte, puis un droit de retrait.
Sous la pression, et alors qu’il avait refusé toute mise en œuvre de la protection des collègues dans un premier temps, le DR a fini par accepté de faire une note pour accorder un fonctionnement réduit...
Refusant de prendre ses responsabilités pénales pour la protection physique et mentale des agents, il a toutefois accepté que "ceux qui ont peur" ne viennent pas au travail. Nous rappelons ici qu’il n’est nullement question de peur mais d’application du principe de précaution pour assurer la protection des agents.

Ainsi, certains collègues n’ont pu se rendre au travail pendant une semaine.

Alors que la reprise était amorcée, de graves incidents sont survenus aujourd’hui à proximité du bureau et de la brigade entre les gilets jaunes et les forces de l’ordre. La situation s’est très vite dégradée.
Inquiets, les collègues ont souhaité que la CGT alerte et dépose un nouveau droit de retrait, ce que la CGT a fait contre l’avis du chef de service.
Les collègues qui le souhaitaient ont donc quitté les lieux à 15h cet après-midi (alors que le DR faisait une note pour la reprise normale du service à compter de demain matin). Cinq d’entre eux ont souhaité rester.

Nous avons ensuite reçu les images d’une zone portuaire en feu, sans savoir précisément si les locaux douaniers étaient évacués ou touchés.

A 17h15, la CGT a alerté le Directeur Général pour prendre des nouvelles des collègues (étaient-ils toujours à l’intérieur des locaux du bureau et de la brigade ?) et savoir si une cellule de soutien psychologique a été mise en place.

Nous attendons les retours. Nous ne manquerons pas de vous tenir informés.

Dans l’attente, nous adressons notre soutien sans faille à tous les collègues du bureau et de la brigade du Port, ainsi qu’à leurs familles, collègues des autres bureaux et brigades de l’île et proches.


Réagir

L'espace de réaction aux articles est réservé aux adhérents de la CGT douanes.