logo-impression
  • Posté le 17 décembre 2021 / 201 visites

Le 10 mars, grande mobilisation des Douaniers

La Directrice Générale n’a pas su nous défendre devant le ministre Dussopt. Elle est
disqualifiée. Le ministre, dans le plus grand mépris, ferme la porte à toute négociation sur la mise en place d’une mesure indemnitaire pérenne suite au transfert de nos missions fiscales.

La rupture du dialogue social avec la Direction Générale est consommée.

La vengeance du duo Darmanin / Dussopt suite au printemps douanier de 2019 :
- Transfert des missions fiscales et perte sèche de 700 emplois ;
- Les services support sur la sellette ;
- La Surveillance sous laboratoire pour regrouper les unités et bouleverser les cotes de
service ;
- Menace sur les répartitions contentieuses ;
- Nos mutations et promotions saccagées par les Lignes Directrices de Gestion ;
- Aucune revalorisation du point d’indice sur le quinquennat ;
- Injustices sur la bonification retraite non corrigées.

Après
Le Beauvau de la Sécurité…
… Le Ségur de la Santé...
… Le Que-dalle de la Douane

Nous vous appelons dès à présent à faire du 10 mars une grande journée de
mobilisation, et à vous associer aux initiatives locales que nous allons proposer.

Ultime marque de mépris, la « prime de Noël 2021 », annoncée à grand renfort de
courrier à tous les agents, probablement annulée !

Encore une promesse non tenue par nos dirigeants qui portent la trahison en bandoulière.

L’intersyndicale DGDDI : CFDT-CFTC – CGT – USD-FO – SOLIDAIRES – UNSA-CGC


Réagir

L'espace de réaction aux articles est réservé aux adhérents de la CGT douanes.