logo-impression
  • Posté le 28 novembre 2018 / 148 visites

Les douaniers, un métier un supprimer...?

COMMUNIQUE DE PRESSE


Protéger la santé et la sécurité du citoyen, veiller à la loyauté des échanges, assurer la sécurité sanitaire du territoire . Autant de missions nobles et régaliennes normalement assurées par les douaniers.
Quand on sait qu’à missions équivalentes les douaniers allemands sont 33.000 alors que nous ne sommes que 17.000 en France on comprend bien qu’il s’agit d’un choix politique et que le fameux modèle allemand n’est surtout pas mis en avant quand il en va de la sécurité, de la santé des citoyens. Ces choix sont délibérés !
Des attaques sans précédent ont été annoncées cet été contre les services publics dans le cadre du rapport du Comité Action Publique 2022.
Le projet de loi de finances pour 2019, qui en sera la déclinaison budgétaire, prévoit 100 suppressions d’emplois supplémentaires dans le service public douanier une fois de plus.

En quelques années, 6000 emplois douaniers ont disparu, avec des trafics en tous genres qui ont explosé (stupéfiants, contrefaçons, armes, évasion fiscale, cybercriminalité, espèces menacées, déchets, etc), trafics dont chacun sait qu’ils financent le crime organisé, et le terrorisme en particulier.

C’est la raison pour laquelle, la CGT douanes a lancé cette grande campagne historique de sensibilisation des médias et des parlementaires. Après la pétition « 6000 douaniers supprimés, 66 millions de citoyens en danger », cette campagne de douze semaines s’est déclinée elle aussi sur les réseaux sociaux avec une grande réussite. Elle fut également, dans le cadre de la défense des missions douanières, le point d’appui des élections professionnelles dans la Fonction Publique.

La santé et la sécurité des citoyens ne peuvent pas faire les frais des politiques dogmatiques de restrictions budgétaires. Cela n’a que trop duré !

Alors, la Douane appartient-elle au passé ou est-elle indispensable aux citoyens ?


Réagir

L'espace de réaction aux articles est réservé aux adhérents de la CGT douanes.