logo-impression
  • Posté le 18 mars 2020 / 69 visites

Si les conditions ne sont pas réunies, on n’y va pas !

Vous trouverez ci-dessous le compte-rendu :

- de la réunion téléphonique ministérielle de 18h45
- de la réunion téléphonique DGDDI de 19h30

Voici un bref compte-rendu des deux réunions téléphoniques qui se sont tenues et auxquelles nous avons participé.
Merci de tous vos nombreux retours du terrain qui nous permettent de retranscrire vos inquiétudes et questions rapidement.

Réunion ministérielle 18H45

Nous avons soulevé de nombreux problèmes dans les services douaniers, bureaux, comme brigades, avec de nombreuses disparités d’une DI à l’autre, d’une DR à l’autre, d’un service à l’autre.
Nous avons signalé l’aberration du maintien de la LCF dans la période et des conséquences que cela peut avoir dans les unités notamment où les instructions ont été contradictoires toute la journée.
Nous sommes revenus également sur le port du masque. Certes il n’était pas préconisé par les médecins mais nous avons demandé, dès hier soir, à ce que les douaniers fassent comme la police. Cette solution pourrait permettre de rassurer tout le monde, au moins à court terme.
Nous avons signalé les problèmes d’approvisionnement de matériel (masques, gel, gants) dans certaines unités, notamment celles où les agents exercent une mission prioritaire.

Comme il faudra tenir dans la durée, nous avons également rappelé le discours du PR hier, où le télétravail doit être la norme pour tous, et autorisations d’absence généralisée pour tous ceux qui ne peuvent pas avoir accès au télétravail.

Réponse du ministère :
les masques doivent être distribués en priorité dans les services de santé (qui pourrait ne pas être d’accord) et des recherches sont en cours pour trouver de nouvelles sources d’approvisionnement ;
le présentiel n’est retenu que pour le strict nécesssaire, le télétravail est la norme
les personnes fragiles ne doivent pas s’exposer et signaler leur état au MP ou médecin traitant
sur la question de la LCF...le Ministre en a finalement décidé autrement...

Réunion Douanes 19H30

La directrice générale a convenu que tous les DI n’avaient pas interprété la question de la LCF de la même manière...

La CGT a lancé une alerte solennelle en ouverture : les agents sont en détresse, se sentent abandonnés face à des instructions contradictoires ou les mettant en danger, certains ont été contraints d’aller au travail alors qu’ils pouvaient faire du télétravail, des collègues ont eu des ordres qui les exposaient, la distanciation n’a pas été applicable, les consignes varient trop d’un service à l’autre, le matériel manque. Le principe de précaution, dans une telle crise, doit être la règle !

La DG va écrire demain matin à tous les directeurs sur les points suivants :

  • diffusion d’une note à tous les directeurs sur les contrôle aux frontières : des consignes seront diffusées
  • rappel des priorités du PCA : tenue PPF et PPA, sûreté, garde des sites sensibles
  • LCF sera maintenue (Ministre : "si la marchandise circule, les douaniers doivent la contrôler") : donc contrôles à la circulation des camions et camionnettes, à la condition que les conditions soient réunies pour le faire (2 agents par véhicule, un à l’avant, un à l’arrière, et placés en diagonale et avec équipements de protection ad hoc) et seulement à cette condition. Si les conditions ne sont pas réunies, on n’y va pas ! (et ce n’est pas la CGT qui le dit, c’est la Directrice générale)

Un flash info va être envoyé aux agents rappelant :

  • les missions à effectuer
  • les contrôles aux frontières
  • les préconisations du médecin à afficher
  • un point particulier sur l’aéro-maritime (entre autres, Mission Frontex annulée, retour du patrouilleur)

La question de l’aéro-maritime a été soulevée par plusieurs organisations et notamment des missions.
Tout comme celle du traitement des habitants du Royaume-Uni.

La demande de vigilance sur l’application des AA en SU et un traitement équitable et identique partout sur le territoire a été de nouveau soulevé et relayé par plusieurs organisations. Le sujet est sensible. Les agents ne doivent rien perdre.

La CGT a également posé la question de la réquisition éventuelle des services douaniers SU pour soutien à la police ou la gendarmerie. La DG a répondu qu’il n’en est pas question pour le moment selon le Ministre.
La CGT a posé la question de l’approvisionnement en matériel des douaniers, en mission prioritaire de sûreté notamment : les services vont être approvisionnés en priorité (réquisition du matériel partout où c’est possible avant livraison rapide). Pour ces agents, l’approvisionnement est une priorité nationale, pour les autres il ne faut pas faire les contrôles si le matériel n’est pas fourni.
La CGT a demandé qu’il y ait un traitement en urgence des agents dans les départements des DR de Mulhouse et Strasbourg pour que les situations individuelles soient traitées au plus vite, dans un souci de protéger les agents, leurs familles, et les usagers et ainsi éviter la propagation du virus.

Nous avons également signalé que de nombreux droits d’alerte seraient déposé face à cette crise anxiogène, c’est déjà fait dans certains départements.

Tous vos retours nous permettent de diffuser l’information aux dirigeants.
N’hésitez pas, continuez : douanes@cgt.fr
La prochaine réunion téléphonique aura lieu demain après-midi.

Bon courage à tous et toutes


Réagir

L'espace de réaction aux articles est réservé aux adhérents de la CGT douanes.