logo-impression
  • Posté le 5 novembre 2018 / 68 visites

Agents de la BCMA méprisés, réaction de la CGT

Voilà des mois que la CGT interpelle la DG sur les situations de souffrance des agents de la BCMA de Mérignac. Faute de réponse, l’assemblée générale de la section CGT Douanes de Bordeaux a adoptée à l’unanimité des présents une motion de soutien.

Texte de la motion envoyée au Directeur général :

Nous, participants à l’assemblée générale de la section de Bordeaux du SNAD-CGT, adoptons la motion suivante : Nous exigeons que la Direction Générale et Le Directeur Interrégional d’Ile de France prennent les mesures nécessaires pour remédier aux situations d’épuisement professionnel dites de Burn-out dont sont victimes nos collègues de la BCMA de Mérignac en charge de la maintenance aéronautique et de la délivrance de l’aptitude au vol des appareils. Ces situations ont fait l’objet de deux fiches RPS transmises au CHSCT spécial d’Ile de France. Nous rappelons l’obligation de résultat des chefs de service en matière de santé et de sécurité au travail.

Motion adoptée à l’unanimité, le 12 octobre 2018, à Saint-Médard-en-Jalles.

Mail de la CGT envoyé au DG avec la motion :

Monsieur le Directeur général,

Je vous prie de bien vouloir trouver ci-joint, au nom de la section du SNAD CGT de Bordeaux, une motion qui a été adoptée à l’unanimité des personnes présentes lors de l’assemblée générale concernant les agents de la BCMA de Mérignac.

La situation de ces agents est parfaitement connue des services de la Direction générale et de la DI de l’Ile de France depuis plusieurs mois. Au mieux, elle est ignorée, au pire le climat délétère est sciemment organisé. La souffrance des agents concernés ne peut être passée sous silence et il est de notre devoir de rappeler la responsabilité pénale de l’employeur pour le bien-être physique et mental des agents sous son autorité.

Documents joints à l'article :

Réagir

L'espace de réaction aux articles est réservé aux adhérents de la CGT douanes.