logo-impression
  • Posté le 5 septembre 2017 / 143 visites

Consternation à la DR de Perpignan après les attentats de Barcelone

Une fois encore, la DGDDI aura fait preuve d’une réactivité toute relative suite aux attentats de Barcelone, mettant en danger la vie des douaniers et celle des concitoyens

UN DOUANIER AVERTI EN VAUT DEUX ...

C’est avec une profonde émotion que nous avons appris la triste nouvelle des attentats meurtriers qui ont touché la capitale voisine barcelonaise.

Mais c’est avec une profonde consternation et indignation que nous avons appris que le lendemain des attentats, les agents de la BSI du Perthus ont pris leur service du matin sans être informés qu’un véhicule loué en même temps que ceux ayant servis lors des attentats du 17 août était recherché et était susceptible de franchir la frontière pour se rendre sur le territoire national.

Des informations concernant ce véhicule ont été diffusées dans la nuit du 17 au 18 et il est inadmissible, scandaleux et impensable que les agents des douanes n’en aient été informés qu’à 10h du matin le 18 août alors que leur service commençait à 06h00.

La hiérarchie locale, également choquée par cet évènement, a immédiatement pointé ce problème du doigt et nous soulignons positivement leur rapide réactivité face à ce problème.

Nous déplorons ce grave dysfonctionnement de la chaîne d’information, lequel aurait pu avoir des conséquences désastreuses.

A l’heure où la priorité semble être les formations à l’utilisation du HK présentée comme une panacée aux problèmes de sécurité, les agents qui sont en première ligne exigent de leur administration le droit d’être informés d’un danger, d’une menace terroriste.

Il en va de la sécurité des agents mais également de l’efficience des services qui se montrent réactifs lorsque l’information circule normalement.

Mais les agents des douanes peuvent-ils avoir confiance en leur administration ?

Nous demandons que le protocole d’information opérationnel soit revu en la matière afin de garantir aux agents de disposer en temps et en heure d’éléments leur permettant de réagir de manière opportune en coordination avec les acteurs concernés.

Documents joints à l'article :

Réagir

L'espace de réaction aux articles est réservé aux adhérents de la CGT douanes.