logo-impression
  • Posté le 8 avril 2020 / 37 visites

Compte rendu de l’audio conférence Ile de France du 8 avril

On observe une très légère baisse du nombre des malades qui sont au nombre de 44 (- 1 par rapport au dernier point de situation). Le nombre de quatorzaines continue de baisser significativement puisqu’il n’est plus que de 24 contre 74 le 30 mars.

En Ile de France et sur la DIPA le taux d’agents malades est de 4,3% dans les services douaniers ce qui est nettement plus important que la moyenne nationale qui se situe plutôt autour de 1 à 1,5%.

On peut citer parmi les services notables :
Paris principal : 3 malades et 4 en quatorzaine
Rungis Su : 2 malades et 2 en quatorzaine
Bsi Sud : 0 malades et 0 en quatorzaine
Bsi Fer : 1 malade 1 en quatorzaine

Sur l’ensemble de la DI on a 181 personnes en présentiel dont 23 à la BSM, 19 à TGD, 7 à Aulnay 8 à la Bsitm, 6 à Rungis Su, 3 à Rungis Co, 3 à trappes …
Depuis le début du confinement la moyenne du présentiel est de 170 agents.
Ce présentiel, paraît adapté à la taille de la DI.

547 agents AG/CO sont sont en ASA à leur domicile.
297 agent SU sont en ASA pour baisse de l’activité.

Le DI a insisté sur le suivi remarquable de l’assistante de prévention de la DI qui coordonne les relations avec la médecine du travail et le suivi des situations individuelles.
A Aulnay, l’activité de dédouanement des EPI reste très soutenue, le chef du PAE de Paris-Est étant en soutien.

Concernant la situation particulière de Saint pierre et Miquelon :
La population est confinée, et l’approvisionnement limité. Des mesures assez drastiques car le système de santé n’est pas extrêmement étoffé et très dépendant du Canada. La dGDDI a recours au télétravail et au roulement.
La spécificité de l’île fait que le PCA est plus fourni qu’ailleurs selon la chef de service.
Si en matière d’EPI gants et gel il n’y a pour l’instant pas de craintes ce n’est pas le cas pour les masques. La DI va donc envoyer par fret aérien des masques et des lingettes désinfectantes pour parer à un risque de pénurie.

Par ailleurs en matière informatique dans la DI, le point va être fait sur les ordinateurs portables affectés aux agents et, en fonction des priorités, une réflexion aura lieu sur un possible redéploiement de ceux-ci.
Par ailleurs, il n’y a pas d’opportunités satisfaisantes pour en acquérir de nouveaux hors marché (problème des paliers techniques).

Un mail va être envoyé à tous les Paris-spé pour préciser la façon dont doivent être traités les états de frais : Pour ceux qui ne sont pas en poste, ils doivent se rendre dans le bureau de douane le plus proche munis de leur carte cybèle pour les réaliser. La transmission par mail doit être marginale car le volume de travail des trois personnes qui gèrent cela est déjà considérable.

Le décret sur les frais de restauration vient de sortir. Dors et déjà se pose le problème de la rétroactivité et de ceux qui n’ont pas conservé leurs justificatifs de dépense. Nous sommes toujours en attente de précisions sur les modalités de décompte de jours pour la carte apétiz...


Réagir

L'espace de réaction aux articles est réservé aux adhérents de la CGT douanes.