logo-impression
  • Posté le 26 novembre 2019 / 57 visites

Appel du 5 décembre à la DR de Bourgogne

Tous les Douaniers vivent aujourd’hui une attaque sans précédent qui aura des conséquences graves sur la pérennité de multiples services, et qui prévoit la disparition de nombreux emplois, condamnant beaucoup d’entre nous à une mobilité forcée et à la précarité.

La triple lame gouvernementale n’épargnera personne !

Le projet DELEVOYE remet en cause le principe de solidarité de notre système de retraites, pourtant pérenne financièrement malgré le mensonge d’Etat, et ne sera pas sans conséquence sur la durée de cotisation, l’âge de départ et le montant des pensions. Concernant la SURV, la bonification est fortement menacée.

Le rapport GARDETTE préconise à l’horizon 2022-2024 le transfert de la plupart de nos missions fiscales et du recouvrement des taxes. C’est ainsi la disparition de la dimension « droits indirects » dans notre Administration. La fermeture des Recettes Interrégionales est quasi actée. Suivront à moyen terme, avec l’application du CDU, les Pôles Dédouanement et les Centres de Viticulture. Quant à la SURV et aux « Fonctions Supports », elles ne seront pas épargnées par le coup de rabot promis par DARMANIN.

La loi DUSSOPT a quant à elle creusé le tombeau de la Fonction Publique, de ses agents et de leurs missions. La disparition des Commissions Administratives Paritaires annonce la fin d’un système transparent, dont les Organisations Syndicales étaient les garantes.
Désormais, dès 2020 les possibilités de reclassement suite à restructuration seront limitées et la loi acte le plan de départs volontaires et de licenciements de nombreux fonctionnaires.

RASSEMBLEMENT A 12H DEVANT LA DI DES DOUANES DE DIJON

MANIFESTATION A 14H CONTRE LE PROJET RETRAITES PLACE DE LA LIBERATION A DIJON

Documents joints à l'article :

Réagir

L'espace de réaction aux articles est réservé aux adhérents de la CGT douanes.