logo-impression
  • Posté le 31 août 2021 / 172 visites

L’action a payé, le taux de repas pour les services de longue durée enfin revalorisé !

La patience paye...
Le taux de repas pour les services de longue durée enfin revalorisé !

Le 28 octobre 2020, nous avions publié la réponse de la Directrice générale à nos multiples relances pour la revalorisation des ILD (pièce jointe et mail ci-dessous du 16/09/2020). Nous attendions donc depuis tout ce temps une confirmation officielle.

La Direction nous informe ce jour que notre action a payé et que le taux a légitimement été revalorisé à 17.50 euros. La date en mise en application est fixée au 1er septembre 2021

Mail du syndicat du 16/09/2020 :

Bonjour,

Nous avons alerté la Direction générale à plusieurs reprises sur la
question de la revalorisation du taux de repas "longue durée", sans
succès à ce jour.

Nous sommes interpellés régulièrement par les collègues, et de plus en
plus souvent depuis quelques jours, plus précisément depuis le
redéploiement des collègues de la DIPA.
En effet, le taux d’indemnisation des repas a été revu à la hausse
s’agissant des frais de mission dans chorus (passé de 15,25 euros à
17,50 euros). En revanche le taux de repas des collègues de la
surveillance quand ils sont en service de "longue durée" est resté quant
à lui, à 15,25 euros.
Même si nous n’ignorons pas que ces taux relèvent de deux textes
différents, l’injustice est particulièrement criante par ces temps où
les brigades accueillent des agents originaires de la DIPA en raison de
la baisse d’activité des aéroports. Ces agents en mission en province,
au sein d’une brigade d’accueil proche de leur domicile, bénéficient du
régime des frais de déplacement (taux de repas, indemnité kilométrique
et prise en charge du déplacement entre la DIPA et l’unité d’accueil).
Ils sont donc légitimement remboursés à hauteur de 17,50 euros par repas
tandis que leurs collègues ne touchent que 15,25 euros.

La réponse du CSRH justifiait la différence de la manière suivante : "Il
convient de distinguer le taux repas versé à l’occasion des longues
durées d’un montant de 15.25 euros et le remboursement des frais de
repas engagés à l’occasion de missions ponctuelles des agents : 17.50
euros. Ces deux prises en charges ne relèvent pas de la même
règlementation (décret 2006-1681 et arrêté d’application du 22 décembre
2006 pour les ILD, décret 2006-781 et arrêté d’application du 11 octobre
2019 pour les frais de mission). Par conséquent la revalorisation du
taux repas pendant les missions n’a pas entrainé automatiquement une
revalorisation du remboursement des frais de repas à l’occasion des
longues durées."

Nous réitérons donc notre question sur l’échéance envisagée pour la
revalorisation de ce taux.

Documents joints à l'article :

Réagir

L'espace de réaction aux articles est réservé aux adhérents de la CGT douanes.